Mieux comprendre les dangers

killchenilles

Chenilles

killchenilles

Les poils de la chenille processionnaire provoquent une réaction urticante ou de l’urticaire, une éruption cutanée douloureuse avec de fortes démangeaisons. Une intervention médicale est souvent nécessaire. Les poils urticants pouvant persister des années après la disparition de la chenille, l’intervention d’un professionnel est préférable pour éradiquer les nids.

 

 

 

Les symptômes possibles après un contact avec les chenilles processionnaires ?

 

 Contact avec la peau: apparition dans les huit heures d'une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons. La réaction se fait sur les parties découvertes de la peau mais aussi sur d'autres parties du corps. Les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement ou par l'intermédiaire des vêtements.

 

Img04 1

 

► Contact avec les yeux: développement après 1 à 4 heures d'une conjonctivite (yeux rouges, douleureux et larmoyants). Quand un poil urticant s'enfonce profondément dans les tissus oculaires, apparaissent des réactions inflammatoires sévères avec, dans de rares cas, évolution vers la cécité.

429 630x473

 

► Contact par inhalation: les poils urticants irritent les voies respiratoires. Cette irritation se manifeste par des éternuements, des maux de gorge, des difficutés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires dues à un bronchospasme (rétrécissement des bronches comme dans l'asthme).

Estornudo de olor desagradable

 

► Contact par ingestion: il se produit une inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins qui s'accompagne de symptômes tels que de l'hypersalivation, des vomissements et des douleurs abdominales.

Article mal de ventre

 

 

Chenilles processionnaires : un véritable danger pour nos animaux de compagnie

 

Chat chien fb 593fe3ade9685

 

Les chenilles processionnaires représentent un véritable danger pour les chiens et chats qui s’en approchent ou pire, qui entrent en contact direct. 

 

Une fois en contact avec la peau (pattes, corps, museau) ou les muqueuses (babines, langue, yeux) les poils urticants de la chenille ont un effet similaire à celui de centaines de micro piqûres. Cela déclenche une réaction d‘irritation violente et une réaction de type allergique.

 

L’inflammation est vive entraînant brûlure, rougeur, oedème et douleur. L’animal piégé cherche à se lécher et répand les poils sur sa langue qui subit le même sort. On constate dans ce cas, une très forte salivation et l’animal frotte sa gueule avec les pattes en signe de gêne importante.

 

 

Les deux plus gros dangers sont alors :

 

 

Le choc allergique appelé choc anaphylactique : une réaction allergique si violente qu’elle peut gêner la respiration et tuer l’animal.

Maladies respiratoires chien

 

► La nécrose de la langue : l’inflammation et l’infection qui suit attaquent la langue et la détruise obligeant souvent le vétérinaire à en enlever un morceau voire à euthanasier le chien ou le chat concerné qui ne peut alors, plus se nourrir.

Langue

 

 

Le contact avec les chenilles processionnaires est une véritable urgence vétérinaire que prend en charge l’assurance santé animale.

 

 

Quelques mesures préventives et recommandations :

 

Les premières mesures de prévention consistent à limiter l’exposition aux poils des chenilles. Les périodes où les risques sont les plus importants se situent entre novembre et avril.

 

Quelques recommandations :

 

- Éviter les zones infestées, et ne pas laisser les enfants jouer à proximité des nids,

- Tondre la pelouse lorsqu’elle est humide (après une averse par exemple),

- Ne pas faire sécher le linge sous des arbres touchés,

- Éviter de manipuler les chenilles et les nids (les poils restés dans les nids vides peuvent rester urticants pendant 2 ans). En cas d’exposition, porter des gants, vêtements protecteurs, lunettes et voire même un masque afin de protéger votre visage. L’emploi de bottes en caoutchouc est conseillé car elles peuvent être rincées afin d’éliminer les poils.

 

Logo en bas